5 pensées sur “La relation Poutine Macron à la veille du forum de Saint-Pétersbourg

  • 10 juin 2018 à 19:09
    Permalink

    xavier moreau je suis un grand fan mais vos consitoyens ont de la merde dans les yeux et le pire d entre eux bhl un pur crimineldeguerre aoui sarkosi un president au cash pret atuer lefils kadafi rendu president va lui peter la tronche l italie n ira pas dans legoufre seul poutine va sortir le cash l europeva peter cest le but et le destin les jeunesn ont pas le fric monsieux moreau soyey extremement prudent le

    Répondre
  • 19 juillet 2018 à 15:00
    Permalink

    Le retour a la politique d’independance nationale du gl de Gaulle releve la poesie. Elle commence avec Mendes-France en 1954: la France est evincee du Vietnam, elle s’oblige soutenir Ngo Dinh Diem et elle adhere a lOTASE; elle cesse d’etre une puissance asiatique et elle dechue de son role de grande puissance. Apres le bombardement de Sakhiet, elle rejette les “bons offices” au nom de son independance (1958); un an plus tard, elle s’engage sur la voie de “l’autodetermination” (1959), puis de “l’appel solennel a la rebellion (24 juin 1960) quelle politique! Quelle independance! A la chute du mur de Berlin, elle s’est trouvee entierement nue sur le bord de la route et c’est alors que les Americains l’ont trouvee et l’ont fait monter dans le camion de Maastricht. La seule politique possible, pour la France, c’est de payer ses dettes; ce pauvre Macron a ete elu pour ca. Le reste n’est que fantasmes et bourrage de crane.

    Répondre
  • 19 juillet 2018 à 16:41
    Permalink

    La politique de M. Macron recoit l’assentiment tacote du gouvernement responsable devant lz reptesentation nationale. Le gouvernement a le soutien de la representation nationale. La politique de M. Macron est donc la politoque de la nation.

    Répondre
  • 19 juillet 2018 à 17:03
    Permalink

    La France est un pays europeen, occidental et atlantique; elle a donc une politique europeenne, occidentale et atantique. La politique de la “3e voie ou du “juste milieu” entre l’imperialisme americain et la patrie du socialisme n’a pas de sens, si ce n’est de favoriser la strategie stalinienne du Front Populaire. Les Americains le savent et c’est pourquoi la France a ete dechue de son rang a partir de Mendes-France en 1954. Il restait a Jacques Chirac de finir le travail en faisant elire le “Programme Commun”. C’est fait.

    Répondre
  • 6 août 2018 à 17:46
    Permalink

    Rechercher l’amitie de la Russie est legitime; s’allier avec l’URSS, non. Mais ateention: l’Allemagne aussi a interet a s’entendre avec la Russie, et elle a de serieux arguments a faire valoir. Pour la France, l’entente avec l’Allemagne est la priorite. Bismarck disait que “dans une partie a trois, il faut etre l’un des deux”. A mediter.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *