2 pensées sur “Soros, Maïdan et les Gilets Jaunes

  • 18 janvier 2019 à 23:39
    Permalink

    Les religions ont triomphé en promettant de sauver les âmes, et pourtant personne n’avait vu le paradis.
    La mort de la Mort est le pharmakon du Capital, elle ne se vend pas, mais ce pharmacien de l’Avoir veut y croire.
    L’ineffectif, la raison qui n’est pas dans le réel, est ce qui se meut. Le GJ, être scindé en lui-même, implore comme un Jacques au remplisseur de l’auge consumériste plus de pâtée, tout en reprochant au maître de l’auge d’être maître des horloges de la pâtée.
    GJ se meut aveugle, dans le même paradigme, il est mime guignolesque comme Micron est mime aussi d’un De Gaulle, et Mélenchon d’un Lénine… L’Histoire se répète dans le guignol disait Marx, car elle se meut dans l’ineffectif, dans le connu trop connu et par là inconnu. La même comédie devient Don Quichottesque.

    Chouard veut faire de bobo le libidineux du Supermarché un nouvel hoplite grecque…. avec un torche cul constitution…. On ne ramène pas les grecs pensait Nietzsche, car au grecs de la lotocrassie était la métaphysique close sur elle-même aux archétypes de l’objectivation implacable du Commun, la Cité auquelle il consacrit son âme, sa vie et 50% de son temps…, pas vraiment un boobaland d’individus homo festivus.

    La mort de la Mort, même promesse de prêtre, réveillera le Léviathan, elle créera un abîme qui séparera ceux qui se battaient pour un bien-être matériel des égaux de la nouvel Sparte. Elle est la contradiction du bobo déjà mort se mouvant en lui-même. Le narcissique ultime, l’Unique, est aussi celui qui donne à l’état total la survie de la nouvelle espèce. Et l’Avoir s’effacera devant l’Être, et le monde des bobo du Capital avec. Il faut le dire à GJ.

    Répondre
  • 22 janvier 2019 à 11:59
    Permalink

    « Une cité où ceux qui dirigent ne combattent pas, ou une cité où les combattants ne réfléchissent pas sera défendue par des idiots et gouvernée par des lâches. »

    Périclès

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *