Ces 30 dernières années, la Franc-maçonnerie a régulièrement été présentée comme LE puissant cercle d’influence introduit au cœur des pouvoirs politiques dictant un agenda secret. Chaque grand média, le temps d’un numéro spécial, qui sera d’ailleurs le plus lucratif de l’année, joue à vous faire peur, si ce n’est vous indigner ! Les réseaux complotistes rivalisent de théories fumeuses et d’incroyables scandales enfin mis à nu ! Certes la faute est en partie celle d’une organisation qui a résolument loupé le tournant de la communication des années 80, tout autant que d’un choix assumé d’entretenir un mystère qui attire à lui de nombreux curieux alors même qu’avec le double jeu de la perte d’intérêt et de la pandémie, ses effectifs mondiaux ont chuté de 7 Millions en 1950 à 1,9 Millions de membres actuellement, cette spirale négative n’allant pas en s’atténuant.

Ainsi donc si la Franc-maçonnerie s’est volontairement laissée décrire plus puissante qu’elle ne l’est en réalité, un autre lobby lui, en toute discrétion a su tirer profit d’une bienveillante ombre médiatique à son égard pour lentement mais sûrement tisser sa toile.

Du militantisme social au politique

Au début des années 2000 le constat est simple pour les associations de soutien aux communautés homosexuelles: elles bénéficient dans l’opinion publique d’une sympathie ainsi que d’un fort soutien moral dans les médias, mais elles ne sont pas assez influentes politiquement. Certes les grands partis français “draguent” alors “l’électorat du marais” avec des miettes de mesures mais la question et la représentativité parmi les élus de cette micro communauté n’est pas encore d’actualité.

Conscient de cela et désireux d’accélérer un combat tant idéologique que de transformation globale de la société, les lobby du 4ème arrondissement vont militer pour une infiltration active de leurs membres au sein de l’ensemble des familles politiques, jusqu’aux plus improbables, telles que le Front National. D’électeurs passifs à accélérateurs d’idées, en à peine 20 ans de nombreux nouveaux élus ouvertement en faveur des mouvements Gay friendly ou LGBT vont obtenir des mandats parlementaires, municipaux, ou encore des postes au sein des équipes ministérielles.

Conjointement à cela, les médias français vont radicalement démocratiser et propager les questions d’égalités sociales dans leurs lignes éditoriales et cela soit pour des raisons idéologiques, pour un grand nombre de journaux marqués à gauche, soit pour des questions de parti pris comme cela fut le cas notamment avec Pierre Bergé, fondateur de Tétu puis à compter de 2010 à la tête du puissant groupe média La Vie – Le Monde qu’il rachète aux cotés de Xavier Niel tout en dialoguant avec Emmanuel Macron, qui travaillant chez Rothschild est pourtant officiellement chargé de conseiller et veiller aux intérêts de la Société des Rédacteurs du Monde.

Est-ce de ce coup de Trafalgar qu’est né une fidèle amitié ? Peut-être, mais c’est probablement plus la soif de pouvoir qui va lier durablement les deux hommes. Après avoir soutenu financièrement les campagnes de François Mitterrand puis de Ségolène Royal, Pierre Bergé va officiellement dès janvier 2017 “apporter son soutien sans la moindre restriction” au jeune candidat et vice et versa puisque en février 2017 dans l’Obs, le désormais candidat affirme “la communauté homosexuelle trouvera toujours en moi un défenseur”.

La suite de l’histoire est connue et le nouveau Président élu ne manquera pas lui aussi dès le début de son quinquennat d’être au cœur de rumeurs concernant la réalité de son orientation sexuelle et de ses éventuelles relations sentimentales tant avec le numéro 1 de Radio France qu’avec son garde du corps.

Si le Président semble s’en amuser, il assumera tout de même sa promesse en inscrivant les droits aux personnes LGBT au cœur de son mandat et ce avec succès puisqu’en mars 2022, quelque semaines avant sa réélection il est perçu comme le candidat le plus favorable aux réformes sur le sujet.

Révolution et libération des mœurs

Et justement, c’est tout là qu’est l’enjeu. La pression médiatique conjuguée à l’infiltration de la vie politique n’a qu’un seul but, la préparation d’un socle suffisamment solide et puissant pour faire voter les lois. Le pacte civil de solidarité (1989), la modification de la loi sur la protection contre les discriminations en raison d’orientation sexuelle (2004), la loi sur le mariage pour tous (2013) sont autant de changements profonds dans notre société et dans les valeurs familiales telles que précédemment connues. À cela il faut ajouter un changement de prisme du Pape sur la question qui génère actuellement de forts tumultes au
sein de l’église catholique
, l’apparition de nouvelles chaines audiovisuelles ou la multiplication des programmes dédiés sur les plateformes Nexflix et autres ainsi que les débats nationaux enflammés sur la GPA qui seront bientôt rendus obsolètes par le fait que l’Union Européenne l’impose progressivement aux nations.

Par et pour le plus petit nombre

Les enjeux sont clairement définis, il ne reste plus qu’à placer les acteurs sur l’échiquier. Exit notre brève première ministre qui, pour ne pas trop dépareiller de ses collègues, avait elle aussi tenté de faire taire les rumeurs à son sujet, et place au tout jeune Gabriel Attal dont l’homosexualité n’est pas une interrogation pour les médias, même si certains journaux bravaches s’interrogent tout de même sur la nature de ses relations et la raison de la nomination de Stéphane Séjourné au MAE. Une révolution colorée (rose) est bel et bien en marche et ainsi donc sans même aborder la question transpartisane du nombre d’élus nationaux ou locaux, des précédents Ministres Clément Beaune, Franck Riester, Sarah El Haïry, Olivier Dussopt ou Olivier Veran dont l’engagement pour la cause homosexuelle ne peut être remis en cause (il serait même l’actuel compagnon d’Attal), on se rend compte de l’importance considérable prise ces dernières décennies par ces puissants lobbies et associations au plus haut de l’appareil d’état, alors même que la population française homosexuelle ne représente que 4% de nos concitoyens et ne monte que jusqu’à 9% (ou 10% suivant les études) si l’on globalise l’intégralité de la communauté LGBT+.

Alexis Tarrade

STRATPOL
Les derniers articles par STRATPOL (tout voir)

8 thoughts on “De Pierre Bergé à Gabriel Attal : 50 nuances de rose

  • « Le libéralisme prétend que quoi qu’il fasse, il le fait pour le peuple. Mais il ne fait que repousser les gens, mettant en avant son propre « je ». Le libéralisme est l’expression d’une société qui n’est plus une communauté. Une personne libérale est passée à côté du sens qui est inhérent à toute société lorsqu’elle surgit. Une personne libérale ne représente pas une société organique, mais seulement une société dissoute. Pour cette seule raison, il ne sait produire aucune valeur qui unisse le peuple et la société (…). Le libéralisme est le parti des carriéristes. C’est le parti de la couche intermédiaire, qui comprend qu’il faut se faufiler entre le peuple et la sélection que le peuple a opérée en soi. Les adhérents de cette couche intermédiaire sautent le développement de la nation et l’envahissent comme un corps étranger. Ils se sentent comme des individus qui ne doivent rien à personne, encore moins au peuple. Ils n’ont absolument rien à voir avec son histoire. Ils ne partagent pas ses traditions. Ils ne sympathisent pas avec son passé. Ils n’ont même pas d’ambition pour l’avenir. Ils ne recherchent que des avantages dans leur présent. Leur dernière idée vise une immense Internationale dans laquelle toutes les différences entre les peuples, les langues, les races et les cultures seront éliminées et complètement détruites. »
    .
    ‘Le 3ème Reich’ Moeller von den Bruck
    .
    “Croyant à la décadence, je ne pouvais croire à autre chose qu’au fascisme qui est preuve de la décadence parce que résistance consciente à la décadence, avec les moyens déterminés par cette décadence même.”
    .
    Drieu La Rochelle

    Répondre
  • Ping :

  • “La pensée dominante organise son opposition dominante” Karl Marx
    .
    Pour le Capital mondialisé, la lutte pour la reconnaissance du trou du cul est moins dangereuse que celle pour la fin de la propriété. Et celle de sa couleur aussi. Évidement le vagin n’est pas une extrême menace non plus, ni biobio, végan, mère Nature…
    .
    “C’est une loi de la production idéologique : le discours humaniste surgit comme couronnement d’une systématique d’usages. Ceux de la consommation «libératrice» d’une production aliénante. Un discours théorique justifie dans une perspective universelle des intérêts de classe. Cette théorisation philosophique surgit à chaque moment important de la croissance du mode de production.” Clouscard
    .
    Chaque pensée dominante dit le paradis qui l’arrange… Sauver les âmes ne gène pas le féodal, sauver trou du cul le Capital…
    .
    « Un discours théorique justifie dans une perspective universelle des intérêts de classe […] L’humanisme écologisant sera le véhicule de la bonne volonté (celle qui pave l’enfer), de l’idéologie […]L’idéologie humaniste [ouverture négrière, sainteté capitaliste écolo, féminisme, anti-spécisme, pédéracisme, gouinisme] et libertaire [sociétalisme, gode-bébé-gpa] va se trahir et révéler son opportunisme [la destruction des acquis, les restrictions pour le bas-peuple, l’oligarchie mondialiste, c’est fait ! [en Occident décadent] »
    Le capitalisme de la séduction, 1981 Clouscard,
    .
    Voilà POUR QUOI, POUR QUI, LE TROU DU CUL ET LE GLAND REMPLACEMENT.
    .
    «L’IMMIGRATION fait baisser ainsi les salaires [smicardisation], et dégrade la condition morale et matérielle de la classe ouvrière [orange mécanique…] une classe ouvrière divisée en deux camps hostiles [archipel de Fourquet], les prolétaires anglais et les prolétaires irlandais [imaginez avec musulmans/chrétiens] Le SECRET de l’impuissance de la classe ouvrière anglaise [souchienne], en dépit de son organisation […] grâce auquel la classe CAPITALISTE maintient son pouvoir. Et cette classe [Soros] en est parfaitement consciente »
    MARX, lettre à Meyer et Vogt, 1870
    .
    La minute du coté obscur… rouge.

    Répondre
  • Ping :

  • La France court à sa perte 🥺, comment un pays dirigé par des tarlouses peut rivaliser aux chinois ou aux Russes militairement ? Avec son armée de dragqueen?🤮 La France est devenue la risée du monde 🤣

    Répondre
    • Bobo prend le boboeing pour jouir sans entrave ds un supermarché plus tranquille.
      Barbu dit merde aux céfrancs.
      Dealer aussi
      Souchien ne se bat pas pour la piscine des burkinis et l’école des voilées, ni pour Mackinsey gland remplaciste, OTAN-Woke multi-et-niqué, melting-potes orange mécanique…
      .
      Viva la muerte ! (Sieg Heil ridiculisé par les ukroguignols tatoués de BHL et Llyod)

      Répondre
  • Une députée du RN me confirmait récemment que le lobby gay est aujourd’hui infiniment plus influent que la franc-maçonnerie et totalement transpartisan. Selon elle, il est de notoriété publique que Mr Attal couche avec des députés du RN. Le choix de ce brillant jeune homme aux états de service (il a bcp servi) remarqués réside plus dans sa capacité à adoucir les critiques les plus “virulents” du côté du RN, en particulier Mr Chenu et/ou Tanguy avec qui il aurait des relations très très étroites.

    Répondre
    • Des relations étroites ou dilatées ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.