Entretien à Moscou avec Louis de Bourbon, héritier du trône de France

 

STRATPOL

Centre d'analyses politico-stratégiques et géopolitiques fondé par Xavier Moreau

STRATPOL has 228 posts and counting. See all posts by STRATPOL

4 réflexions sur “Entretien à Moscou avec Louis de Bourbon, héritier du trône de France

  • En remerciant par avance Votre Grâce de bien vouloir le faire

    Un Espagnol ne peut pas être roi de France, ni un Italien, ni un Allemand, ni quoi que ce soit qui n’est pas français. Cela fait partie des lois successorales du royaume de France depuis l’élection d’Hugues Capet, élection provoquée par le fait que l’héritier carolingien n’était pas français mais allemand. Donc Monseigneur Luis Alfonso Gonzalvo Victor Manuel Marco de Borbón y Martinez-Bordiú alias Louis Alphonse de Bourbon d’Espagne alias Louis de Bourbon, veuillez cesser vos prétentions injustifiées au trône de France. Par la même occasion, veuillez aussi cesser d’usurper le titre de duc d’Anjou en violation des deux traités d’Utrecht de 1713. En remerciant par avance Votre Grâce de bien vouloir le faire.

    Monseigneur le Prince Héritier Paul Eliaqim de Maisonneuve-Vannieuwenhuyze, prétendant français au trône de France.

    Répondre
    • 1° Les lois fondamentales du royaume ne s’appliquaient pas au temps d’Hugues, étant bien postérieures. Et Henri IV n’était pas Français.
      2° Les clauses du traité d’Utrecht ne sont plus en vigueur ; ce sont donc les principes qui en justifièrent la conclusion qui doivent être respectés, principes qui ne rejetaient la succession de la branche espagnole que pour éviter une guerre avec la Grande-Bretagne, cœur de la troisième coalition, guerre qui aujourd’hui ne se reformerait pas. Aussi cet argument est-il frappé de la dernière obsolescence.

      Répondre
      • … coalition qui, aujourd’hui, ne se reformerait pas, etc.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *