Le lundi 24 avril, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a présidé le débat du Conseil de sécurité de l’ONU sur le “multilatéralisme”, initié par la Russie. Dans son discours, il a fustigé les États-Unis et leurs alliés pour avoir sapé le “système centré sur l’ONU”, avertissant que le monde “une fois de plus, comme pendant la guerre froide, s’est approché d’une ligne dangereuse, et peut-être encore plus dangereuse”. Les diplomates des pays occidentaux, au contraire, ont accusé la Russie de violer les principes fondamentaux de la Charte des Nations unies en raison de son opération militaire en Ukraine.

Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.