Précisions sémantiques : gauchisme, libéralisme, nationalisme, homophobie etc.

Temps de lecture : < 1 minute

 

Le choix des termes dans le débat politique.

Xavier Moreau

Directeur de STRATPOL. Saint-Cyrien et officier parachutiste, titulaire d’un DEA de relations internationales à Paris IV Sorbonne, spécialisé sur les relations soviéto-yougoslaves pendant la guerre froide. Installé en Russie depuis 15 ans, il dirige la société LinkIT Vostok. Il est l'auteur de la "Nouvelle Grande Russie" et de "Ukraine, Pourquoi la France s'est trompée ?"

4 réflexions sur “Précisions sémantiques : gauchisme, libéralisme, nationalisme, homophobie etc.

  • 7 septembre 2019 à 15:12
    Permalien

    La politique qui a conduit la France a Trafalgar, a Waterloo, a Sedan, a Fachoda, puis encore a Sedan, a Cao Bang et a Dien Bien Phu, a Geneve et a Evian, je vous la laisse.

    Répondre
  • 10 mars 2020 à 18:06
    Permalien

    Message pour Xavier Moreau

    Ravi de découvrir ce site et de trouver enfin un Français – qui plus est un cyrard – qui ne crache pas son venin sur la Russie !

    Cordialement,
    Philippe Nuyttens (74-76)

    Répondre
  • 25 mars 2020 à 02:07
    Permalien

    D’accord avec l’ensemble de vos propos à une exception : celle du traître et couard 2gol !
    Ce dernier s’est comporté comme un véritable dictateur en fomentant son coup d’Etat du 3 juin 1958 pour obtenir les pleins pouvoirs tendant un véritable piège au pouvoir en place et aux députés.
    Ensuite, nonobstant ses exactions durant la guerre d’Algérie, abandonnant lâchement la population française en place, et en la trahissant, il a forcé le peuple à accepter une constitution à son image, contre le peuple, via son mentor pervers Michel Debré. Constitution délétère dont nous subissons encore aujourd’hui les conséquences déplorables.
    Il a notamment violé cette constitution en ratifiant des ordonnances valant loi organique de décembre 1958 et particulièrement celle concernant le statut de la magistrature (22 décembre 1958).
    Je rappelle que l’article premier du code civil prévoit que seul le président de la République a le pouvoir de ratifier les lois. Or en décembre 1958, 2gol avait été élu mais n’était pas encore président de la République en exercice ; il exerçait toujours le pouvoir de Président du conseil. Seul René Coty avait ce pouvoir. 2gol est devenu Président en exercice le 8 janvier 1959. L’article 92 de la Constitution (abrogé depuis) qui lui accordait les pleins pouvoirs durant 3 mois à partir de la validation de ladite constitution (4 octobre 1958) ne permettait pas à 2gol de s’affranchir de cette obligation législative.
    Il s’en suit que cette ordonnance est nulle et non avenue. ainsi le corps constitué de la magistrature n’a pas d’existence légale !
    La suite de ses exactions seraient trop longue à vous décrire mais vous avez déjà ici, l’essentiel de ma contestation. Quant au couard 2gol, je ne m’étenderais pas sur ce point mais je peux vous fournir des preuves reconnues.
    Jean Gautier

    Répondre
  • 25 mai 2021 à 10:35
    Permalien

    Vous vous trompez sur le terme “liberal”. Il ne signifie pas “gauchiste” – en Russie pas plus qu’aux États-Unis, mais “progressiste”. Ou “libéral”, d’ailleurs, si on vit au XVIIIe siècle, car c’est un emprunt du français.
    Au demeurant, difficile d’attendre une vraie précision sémantique de la part de quelqu’un qui affirme sur RT que la Russie s’étend sur 25 fuseaux horaires et que 600 000 roubles de 2020 font 20 000 euros. Dans les deux cas, c’est plus de deux fois moins…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *