4 pensées sur “Le Général de Villiers est-il de gauche ?

  • 16 décembre 2018 à 15:30
    Permalink

    Bonjour,

    J’apprécie la pertinence de vos analyses et commentaires. Cela change de la bouillie habituelle pro-USA/OTAN qu’il est désolant d’entendre de la part de nos dirigeants “youngs leaders” civils, militaires (comme exécutants qui ne pensent pas…) et journalistes au service d’une puissance étrangère, les USA!

    Répondre
  • 19 décembre 2018 à 20:42
    Permalink

    La République s’est toujours méfiée des “brillants” et autres “forte têtes”. Elle nomme donc aux postes de haute responsabilité des personnes “disciplinées” et/ou “aux ordres” !
    Les militaires n’échappent pas à la règle, le Gal. De Villiers en est un bon exemple.
    Les couloirs sans issues et les placards regorgent de gents brillants, intellectuellement indépendants qui n’ont pas peur d’afficher leurs idées…très souvent remarquables mais dérangeantes !

    Répondre
  • 20 décembre 2018 à 15:51
    Permalink

    Un fonctionnaire, surtout si c’est un militaire, n’a pas a porter d’appreciation sur la politique de son pays.

    Pour la France, sa trahison de l’occident – dont elle est pourtant la pierre angulaire – est la cause directe de son effacement. C’est pour avoir cherche vainement une politique “equidistante” entre l’imperialisme americain et la patrie du socialisme que les Etats-Unis ont deliberement prononce sa decheance, en septembre1954, (protocole de Washington), puis en1959 (Eisenhower a Rambouillet). La persistance de la guerre froide lui a donne pendant un certain temps une rente de situation. La chute du mur de Berlin a mis fin a cette rente de situation. Comme parallelement le tandem Chirac-Mitterrand a deliberement ruine l’economie, nous sommes donc dans une situation de perte totale. il faut y ajouter l’Algerie, dont les ressources s’epuisent , et dont la situation demographique est une menace directe pour la France (d’apres M. Bernard Lugan). Le celebre general de Gaulle que vous venerez avec tant d’ostentation est en realite directement responsable du declin du pays, entre la declaration de guerre au Japon en 1944 et la rupture de la politique de proximite avec les Britanniques, qui remontait a Louis XVIII et a Talleyrand. Pour la France, c’est termine.

    Répondre
  • Ping : STRATPOL | Centre d’Analyses Politico-Stratégiques – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *