Donald Trump clôt une déclaration récente par ces mots : « Je détruirai l’état profond et je restaurerai un gouvernement contrôlé par le peuple et pour le peuple. » Cette déclaration en dix points est une déclaration de guerre à l’égard du “deep state” américain.

Cet état dont on ne peut nier l’existence1 est à l’origine de l’assassinat de John Kennedy, et très vraisemblablement de la destitution de Richard Nixon, sans parler de la tentative de destitution à l’égard de Donald Trump. Tenir de tels propos est quasiment suicidaire. Qu’adviendrait-il s’il disparaissait de la scène politique ?

En écoutant les propos de l’ancien président, deux discours de John Kennedy me reviennent en mémoire : le discours de remise des diplômes à l’American University du 10 juin 1963, et le discours à l’association des médias et éditeurs du 27 avril 1961. Dans le premier qui intervient huit mois après la crise de Cuba, Kennedy prône la paix, sous-entendu une accalmie dans les relations américano-soviétiques. Il a, ce jour-là, signé son arrêt de mort même si d’autres éléments sont à prendre en considération dans son assassinat. Dans le second discours, il décrit sans ambages sa solitude devant ce qu’il appelle « une conspiration monolithique et impitoyable qui repose principalement sur des pratiques secrètes pour accroître sa sphère d’influence. »

Face à cet état profond qui doit être détruit, il demande l’assistance des médias : « Je demande votre aide face à cette tâche immense afin d’informer et d’alerter le peuple américain. » Avec le recul du temps, on est tenté de penser que c’était là une démarche bien innocente, voire naïve de sa part…

Les propos de Trump rappellent ceux de Kennedy. Comme lui, il a pris, semble-t-il, un grand risque. Sous un calme apparent, les tensions sont extrêmement vives aux États-Unis. Certains analystes n’hésitent pas à évoquer la possibilité d’une nouvelle guerre civile. Qu’en sera-t-il ? Fort heureusement, le pire n’est jamais certain.


  1. The American Deep State, Peter Dale Scott (2015) ↩︎
Dominique Delawarde

7 thoughts on “Trump déclare la guerre à l’état profond

  • J’ai de la peine à comprendre les commentaires, pour ne pas dire la notion même d’Etat profond. Et cette sorte de sanctification de Trump, qui -sauf lessivage total de mon cerveau, toujours possible ! – est un milliardaire qui a hérité des biens de son père, donc qui n’a pas fait grand chose lui-même. De plus, comme milliardaire, je ne comprends pas non plus quel lien il entretiendrai de si tendre avec le peuple. Enfin, je ne vois pas qu’il prêche par tout les moyens pour sa paroisse, ce qui est légitime en politique. Quant à dire qu’il profère la vérité vraie, je m’en méfie. Bien cordialement , RdM

    Répondre
    • Peu importe la nature du haut-parleur (Lénine était riche, son père noble), seul le message compte.
      .
      « Nous avions un parti républicain dirigé par des monstres, des néo-conservateurs, des mondialistes, des partisans fanatiques de l’ouverture des frontières et des imbéciles »
      .
      “Nous devons faire le ménage parmi les mondialistes et l’État profond”
      .
      Discours Floride (extraits):
      .
      “Notre mouvement veut le remplacement d’une caste politique (political etablishment) qui a échoué et qui est corrompue, et quand je dis corrompue, je veux dire totalement corrompue, par un nouveau gouvernement contrôlé par vous, le peuple américain.

      Il n’y a rien que la caste ne tentera, pas de mensonge qu’ils n’oseront proférer, afin de garder leur statut et leur pouvoir à vos dépens, et c’est ce qu’on constate.
      La caste de Washington, et les sociétés financières et médiatiques qui les financent, n’ont qu’un seul objectif : se protéger et s’enrichir.
      Les élites ont des milliers de milliards de dollars en jeu dans cette élection. Par exemple, un seul accord commercial, qu’ils voudraient faire passer, met en jeux des milliers de milliards de dollars contrôlés par ces sociétés et fonds multinationaux.
      Ceux qui contrôlent les manettes du pouvoir à Washington, le font pour ces intérêts particuliers globaux, ils travaillent avec ces gens qui n’ont pas votre bien à l’esprit.

      Notre campagne représente une véritable menace existentielle pour eux, comme ils n’en ont jamais connue auparavant.

      Ceci n’est pas seulement une nouvelle élection pour quatre ans, c’est une croisée des chemins dans l’Histoire de notre civilisation, qui va déterminer, si oui ou non, nous le peuple allons récupérer le contrôle sur notre gouvernement.

      La caste politique qui essaye de nous arrêter est ce même clan qui est responsable de nos accords commerciaux désastreux, de l’immigration illégale massive, et des politiques économiques où étrangères qui ont étouffé notre pays.

      Les travailleurs aux États-Unis gagnent moins qu’ils ne gagnaient il y a presque 20 ans et pourtant ils travaillent plus dur…

      Ceux qui contrôlent les manettes du pouvoir à Washington, le font pour ces intérêts particuliers globaux, ils travaillent avec ces gens qui n’ont pas votre bien à l’esprit.

      C’est une structure de pouvoir mondialisé qui est responsable de ces décisions économiques qui ont volé la classe des travailleurs, dépouillé notre pays de sa richesse, et placé l’argent dans les poches d’une poignée de grands trusts et lobbies politiques[…] Hillary Clinton rencontre secrètement des banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté américaine, afin d’enrichir ces puissances financières mondialisées, ses amis des intérêts particuliers, et ses donateurs. 

      C’est une structure de pouvoir mondialisé qui est responsable de ces décisions économiques qui ont volé la classe des travailleurs, dépouillé notre pays de sa richesse, et placé l’argent dans les poches d’une poignée de grands trusts et lobbies politiques.

      Regardez juste ce que la caste corrompue a fait à nos villes comme Détroit, Flint Michigan, et aux villes rurales de Pennsylvanie, de l’Ohio, de la Caroline du Nord, et partout à travers notre pays.Ouvrez les yeux à ce qui se passe.

      Ils ont dépecé ces villes, et ont accaparé leurs richesses. Ils ont délocalisé nos emplois, qui ne reviendront jamais, sauf si je suis élu président !

      Hillary Clinton rencontre secrètement des banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté américaine, afin d’enrichir ces puissances financières mondialisées, ses amis des intérêts particuliers, et ses donateurs.

      Honnêtement, elle devrait être incarcérée. Elle devrait être incarcérée !

      De même, les courriels montrent que la machine Clinton et liée si étroitement et si directement avec le système médiatique qu’elle… qu’elle… écoutez-cela ! Qu’elle a reçu les questions et réponses en avance dans son débat avec Bernie Sanders.

      Laissez moi être clair sur un point : les sociétés médiatiques dans notre pays ne font plus du journalisme. Elles servent des intérêts politiques particuliers, pas différents de n’importe quel lobby ou autre groupe financier, avec un programme politique total.

      Et ce programme n’est pas pour vous, il est pour eux, et leur programme est d’élire Hillary Clinton la Pourrie à n’importe quel coût, à tout prix.

      Peu importe combien de vies ils détruiront. Pour eux c’est la guerre. Et pour eux il n’y a absolument aucune limite.C’est une lutte à mort pour la survie de notre nation .

      Cette élection déterminera si nous sommes une nation libre ou si nous n’avons que l’illusion de la démocratie, et sommes en réalité contrôlés par une petite clique d’intérêts particuliers mondialisés, truquant le système, et notre système est truqué.”

      etc.

      Bref pas du p’tit Zob qui a peur d’être complotisé où de la Boboblonde à chats d’être diabolisée…

      Répondre
    • Je partage les réserves de MORAWITZ mais…
      Je pars du principe qu’il faut faire avec ce qu’on a.
      En l’occurence, quels que soient le background et les intentions de Trump, j’observe qu’il est le seul président qui n’a pas fait la guerre avec quiconque, le seul à avoir questionné la politique sanitaire durant la crise, et le seul à avoir le courage de prétendre s’attaquer au deep state.
      A mon avis c’est déjà pas mal.

      Répondre
  • La différence c’est qu’à l’époque de Kennedy, l’état profond se cachait encore beaucoup et il devait probablement être très seul.

    Aujourd’hui, l’état profond se montre de plus en plus clairement et cela participe comme jamais au réveil de l’humanité. Trump n’est pas seul, même si l’état profond arrive à le mettre hors circuit, il y en aura un autre aussitôt pour le remplacer et ce sera clair pour la grande majorité des américains que l’état profond ne pourra pas se cacher derrière un tireur isolé.

    Je souhaite ardemment que les choses changent le plus pacifiquement possible.

    Répondre
    • Très bon commentaire. J’adhère à 100% 👏

      Répondre
  • Mr Kennedy a été assassiné pour moins que ça.
    Toutefois, quand on a affaire a des voleurs/arnaqueurs, il y a une règle sure.

    Aussi longtemps qu’ils jouent, ils perdent.

    Car ils mentent, ça marche et ils continuent à pousser le bouchon motivé par l’impunité.
    Jusqu’à ce que tout le monde d’un coup, remarque un truc byzare.

    Répondre
  • Comme notre p’tit Zob boobalandais n’osera pas se complotiser, “l’immigration est juste une opportunité saisie par les colons [pas un complot]”, Trump le barbare, lui, ose, comme Marx…
    .
    « Ceux qui contrôlent les manettes du pouvoir à Washington, le font pour ces intérêts particuliers globaux, ils travaillent avec ces gens qui n’ont pas votre bien à l’esprit[…] C’est une structure de pouvoir mondialisé qui est responsable de ces décisions économiques qui ont volé la classe des travailleurs, dépouillé notre pays de sa richesse, et placé l’argent dans les poches d’une poignée de grands trusts et lobbies politiques[…] Hillary Clinton rencontre secrètement des banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté américaine, afin d’enrichir ces puissances financières mondialisées, ses amis des intérêts particuliers, et ses donateurs. » Trump dernier souffle des blancs américains.
    .
    «L’IMMIGRATION fait baisser ainsi les salaires [smicardisation], et dégrade la condition morale et matérielle de la classe ouvrière [orange mécanique…] une classe ouvrière divisée en deux camps hostiles [archipel de Fourquet], les prolétaires anglais et les prolétaires irlandais [imaginez avec musulmans/chrétiens] Le SECRET de l’impuissance de la classe ouvrière anglaise [souchienne], en dépit de son organisation […] grâce auquel la classe CAPITALISTE maintient son pouvoir. Et cette classe [Soros] en est parfaitement consciente »
    MARX, lettre à Meyer et Vogt, 1870
    .
    Car un discours qui fait juste un constat d’immédiateté (le glands remplacement, l’islamisation, la trahison des élites), sans dire pour qui, pour quoi, qui est l’ennemi, sans dire une cohérence, cause, du Tout, c’est juste niaiserie réactionnaire passéiste romantique.
    .
    “Les masses ne se laissent convaincre non par les faits, même inventés, mais seulement par la cohérence du système dont elles sont censées faire partie”. Hannah Arendt
    .
    Arte, conférences de Macy : “tuer le holisme autoritaire du blanc” comme assurance-vie de l’oligarchie d’OTAN-Woke.
    https://dailymotion.com/video/xdvnx8 ..
    https://www.youtube.com/watch?v=Dbbh9aymEx4&t=271s

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.